A chacun sa méthode de mise à l’eau

317 - Helena

Les propriétaires concernés le savent bien : le Requin bois a des caprices que l’on ne peut pas toujours maîtriser. Comme la mer, comme la voile, il force parfois à rester humble et patient. Démonstration en photos…

Des photos qui nous ont été adressées par notre ami Roger Quenet, requiniste de longue date sur le lac d’Annecy. L’histoire racontée ci-dessous met en scène le 317, Helena, un Requin Quéré de 1964.

Mis à l’eau un beau jour de juin 2008 à Aix-les-Bains, il était finalement bien en eau le lendemain, suffisamment longtemps pour boire tout son saoul et se gonfler comme une éponge…

On ne sait pas exactement comment s’est terminée cette mésaventure, toujours plus stressante que réellement dramatique. Malgré tout, et ce sera la morale de l’histoire, un Requin bien mouillé n’est pas forcément un Requin bien trempé.

[nggallery id=29]

Merci à Roger d’avoir eu le réflexe de nous adresser ces clichés. Si vous aussi, vous avez des anecdotes à partager, de préférence en photos, n’hésitez pas à nous contacter. Nous nous en ferons l’écho sur ce site.