Un Requin au musée.

[singlepic id=1837 w=580 h= float=]

Admirez cette semaine les magnifiques photos prises par notre ami Requiniste Hubert Evin, propriétaire de Rurik, n°486, au Maritime Museum of Finland à Helsinki.

Il s’agit d’un Requin du chantier Abo qui a construit les premiers Requin importés en France il y a 80 ans. On peut y voir les magnifiques finitions grâce à un très bel éclairage. Tout simplement magnifique !

[nggallery id=192]

4 commentaires

  1. J’ai la même plaque sur le mien , le 130 , portant le No 47 sur la plaque ABO Batvarf . Les premiers fabriqués par ce chantier , d’après documentations , avaient un roof avec capot coulissant et l’acastillage de celui ci ne ressemble en rien à l’origine ( pièces en laiton , cuivre , bronze , barre d’écoute sur le pont à l’arrière de la barre avec deux poulies pour renvoies ). Il est magnifique mais pas de l’époque du chantier ABO Batvarf . Cordialement à tous .

  2. Et pour faire suite , après recherche , il s’agit certainement d’une construction actuelle avec une plaque d’identification du chantier ABO Batvarf authentique . Crdl .

  3. c’est quand meme terrible cette mode de restauration « bling-bling » ou de reconstruction qui vernis les ponts de bateaux (ce qui ne s’est JAMAIS fait) rendant obligatoire , meme par une legere humidité, le port de crampons de haute montagne !!
    faut pas se tromper de sport !!
    monsieur SOLER a tout a fait raison il ny a plus rien d’authentique.Comme quoi ce n’est pas parcequ’on a une gourmette qu’on est authentique…

  4. Je vois que notre médecin préféré confond la haute montagne, à laquelle il est habitué, et le pont vernis d’ un Requin finlandais authentique. Il pense que le second glisse.
    Mais on pourrait lui répondre:
    -que les scandinaves et autres finlandais vernissent couramment les ponts de leurs bateaux, voir les sites: www. haipurjehtijat.fi et http://www.6mr.fi/, le tout à la rubrique : kuvia
    -d’autre part ils utilisent des chaussures de pont adaptées, sans crampons…
    -si par malheur, ils tombent à l’eau, ils savent que ce ne sera pas de très haut.
    -Enfin, elle est suffisamment fraiche pour les inciter à faire attention.

    Bien sincèrement,

    Olive