Cyrrus, n°24, mis à l’eau après une restauration de 6 ans

Nous le constatons régulièrement, la restauration d’un Requin est une entreprise difficile et exigeante. Et quand une unité retrouve son élément après plusieurs années de chantier, c’est un évènement. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’un des plus anciens Requin en activité. Après 6 années de travaux dans deux chantiers bretons, Cyrrus, Requin n°24 construit en Finlande par les chantiers Abo en 1938, a touché son élément en ce mois de mai 2015.

Marc Fargeas, heureux propriétaire enfin récompensé, nous a transmis quelques photos de la mise à l’eau à Trébeurden dans les Côtes d’Armor. Il cherche également une remorque (en prêt ou à acheter) pour transporter le bateau à son point d’amarrage, le musée maritime de La Rochelle. Si vous pouvez l’aider, n’hésitez pas à vous manifester…

6 commentaires

  1. Bravo , un ABO-Batvarf sauvé ! C’était de belles constructions , sans bois précieux , mais très efficaces et il en reste peu . Je suis le propriétaire du 130 construit dans ce même chantier en 1950 . Sur Facebook à manrique soler vous pouvez être à la barre de ce voilier Mythique pendant 2mn30 . Bon vent à toi Cyrrus .

  2. Guerillot on

    Bonjour,

    Felicitations pour cette restauration d’un beau voilier qui retrouve le milieu pour lequel il a ete concu, entretenu, restaure, navigue.
    Si c’est pour l’envoyer au musee, c’est mettre fin a sa vie de bateau, pour n’etre que cloue au sol, voue a une degradation lente. Il n’aura alors plus qu’a esperer une autre restauration, ou la mise au rebus.

    Je lui souhaite de trouver un proprietaire qui le fasse naviguer et regater encore et encore.
    Paco Guerilla

  3. Fargeas Marc on

    Tout d’abord merci pour ces messages.
    Je tiens cependant à rassurer Paco sur le fait que le Musée Maritime de La Rochelle est un Musée flottant.
    A ce titre, les bateaux qui y sont amarrés se doivent d’être des classiques restaurés et ont une obligation de participer à au moins trois régates ou courses dans l’année.
    Donc pas d’inquiétude, CYRRUS ne va être derrière une vitrine mais bien au contraire, il va naviguer et vous pourrez le contempler à volonté mais seulement lorsqu’il sera amarré.

  4. Merveilleux ! Merci pour ces photos et bienvenu sur l’eau cher Marc. A très vite. Pauline

  5. Ribatet Christian on

    Bravo marc pour cette restauration je suis sur le point de terminer le mien a Hendaye un pouvreau de 1969 n 445 on se retrouvera peu être un jour à Larochelle pour tirer des bords bon vent Christian