Pélerinage au pays du Requin

[singlepic id=2250 w=580 float=left]

Cette semaine, notre ami requiniste Guillaume Fradet (Tanagra, n°472) nous raconte son voyage en famille en Finlande au pays du Requin. Avis aux amateurs !

Retour à Helsinki…

Vous vous souvenez peut-être de ces deux jeunes français qui étaient partis en 1952 de leur Bretagne pour gagner en Requin Helsinki où se tenaient alors les Jeux Olympiques. Et bien, nous nous sommes dit que ce serait sympa de leur faire un petit clin d’œil en venant naviguer en Haj sur le magnifique plan d’eau de la capitale finlandaise. Häkan Forss, le président de la classe finlandaise qui nous avait invité pour la première fois à Jakobstadt pour un « Championnat du Monde », m’a très gentiment mis en relation avec Petri Wilska, propriétaire d’un très beau Requin bois de 1969 qu’il entretient amoureusement.

Le Requin de Petri

[singlepic id=2242 w=580 float=left]

[singlepic id=2243 w=580 float=left]

L’immense hangar réservé aux bateaux en bois du Suomailainen Pursiseura, SPS, où Petri vient s’occuper courageusement (pas de chauffage l’hiver) de son bateau.

[singlepic id=2232 w=580 float=left]

Le SPS dont notre hôte est membre, c’est le Yacht Club de Finlande installé à une encablure du front de mer d’Helsinki. On s’y rend avec « un ferry boat », je veux dire une navette, et on y dispose d’une très belle vue « à l’anglaise « sur le plan d’eau et les régates.

[singlepic id=2233 w=580 float=left]

Sur une île en face, séparé d’une dizaine de mètres seulement, se dresse, bien plus imposant, le très prestigieux HHS (Helsingforss Segelsällskap). C’est le club « suédois », il a une importance décisive dans l’histoire de notre série, on y reviendra. Les bâtiments sont bien plus imposants que celui du Yacht Club de Finlande, et surtout, on y trouve un des plus beaux pontons du monde où se côtoient de vraies merveilles de 8M, 6M JI, A boats et Requin (très peu de Dragon, série peu répandue ici).

Vue du HSS avec un 6M JI qui sort à la voile 

[singlepic id=2234 w=580 float=left]

Quelques spécimen de 8M JI aperçus sur le fameux ponton

[singlepic id=2235 w=580 float=left]

[singlepic id=2236 w=580 float=left]

Mais revenons au HSS qui, comme je vous le disais, est le club suédois de la capitale. Suédois donc opulent, en particulier dans les années 30. Car il faut savoir qu’en Finlande vit toujours une minorité suédoise qui, si elle ne pèse que 6% de la population, détient une grande partie des richesses du sud du pays. Autant vous dire que Svécophones et Finnophones (deux langues officielles qui n’ont rien en commun même le nom des villes) se regardent en chien de faïence (là aussi rien n’a changé), même si l’unité nationale prédomine, cf quand il a fallu renvoyer les Russes dans leurs steppes en 1939. Bref, au début des années 30, au HSS, on prît conscience que la folie des grandeurs des plus riches, qui se traduisait par des voiliers de compétition de plus en plus raffinés, pouvait à terme menacer la pratique de la voile, le reste des yachtmen ne pouvant suivre. C’est alors qu’il fut décidé de passer commande d’un bateau exceptionnel et qui devint très populaire en Finlande, notre Requin.

Le HSS

[singlepic id=2237 w=580 float=left]

L’instant de recueillement passé, Petri nous conduit à bord de son Requin. C’est le grand beau temps, 20 noeuds de vent, plein soleil. Et nous voilà partis pour une virée inoubliable dans la rade d’Helsinki et autour des ses îlots.

[singlepic id=2238 w=580 float=left]

[singlepic id=2246 w=580 float=left]

[singlepic id=2245 w=580 float=left]

Petri nous raconte les régates en Requin. Ils sont comme nous une vingtaine au National et ont une dizaine de régates actives par an, de début Juin à fin septembre, … et il a très envie de reprendre nos échanges ! Nous nous quittons après une bonne bière et avec la promesse de nous « keeper in touch » bien entendu. Le lendemain, changement de Yacht Club. Il y a en a d’ailleurs plusieurs très beaux autour d’Helsinki, certains ont même des 12 MJI, tous ont probablement des Requin (nous en avons quant à nous compté une douzaine). Nous voilà cette fois-ci sur l’île-forteresse de Suomenlinna, patrie des Folkboat, de 8M2 suédois, et de quelques magnifiques Requin.

Laissons parler les photos !

[singlepic id=2249 w=580 float=left]

[singlepic id=2248 w=580 float=left]

[singlepic id=2250 w=580 float=left]

Les bateaux sont tous tirés à quatre épingles et pour cause : demain c’est Viaporin Tuoppi, une régate qui rassemble plus d’une centaine de bateaux en bois venus de Finlande, Suède, Estonie, etc … C’est du sérieux sur le plan sportif, mais aussi une grande fête de la bière ! Nous en serons, a minima sur un bateau sécurité, au mieux sur l’un des participants !

5 commentaires

  1. Archambeaud Patrick on

    Merci Guillaume pour ce beau reportage, jolis textes et photos splendides. Oui la mer baltique est une des « mecques » du yachting et des bateaux que nous aimons. Bravo !

  2. Merci Guillaume pour ces belle photos et informations de la patrie natale du Requin !

    A quand un Mondial à Helsinki ?
    je suis prêt à faire le voyage et balader mes objectifs sur cette flotte fabuleuse !

    Doenna a de jolis congénères ! Un véritable salon de commodes louis XV le long des pontons !

    Reviens nous vite ! Nous t’avons regretté lors du National à NO !
    Il manquait une belle coque bleue nuit sur les lignes de départ !

    A très bientôt !

    Amicalement,

    Yves

  3. christophe Lachevre on

    Bravo et merci Guillaume de nous faire partager ce très beau moment que tu as passé en Finlande auprès de ces magnifiques Requins. Une pure beauté!!!
    Christophe

  4. Ribatet Christian on

    Bravo pour ce reportage il me tarde que mon requin pou eau 455 de 1969 soit bientôt terminé pour me joindre à vous a plus