Requin en Strip Planking, c’est bien parti !

Comme vous le savez, il y a quelques mois, nos amis savoyards de l’association Les Vieux Safrans d’Annecy ont contacté l’A.F.P.R et son Président Philippe Petit-Jean dans le cadre d’un projet de construction de Requin en bois en faisant appel à la technique du Strip Planking. La modification de la jauge du Requin pour autoriser cette technique de construction ayant été votée à l’unanimité par nos membres lors d’une Assemblée Générale extraordinaire réunie en août dernier en marge du National Requin 2016, nous sommes heureux de vous annoncer que le chantier a bel et bien commencé.

Pour ce nouveau Requin, qui portera le numéro 499, une quille a pu être récupérée de l’épave de Diana (n°206). La première phase est désormais achevée avec la pose sur gabarits des 15 membrures en acajou et pin d’Oregon lamellées collées époxy. 2ème phase a venir, poses de la bauquière et de la fausse quille du nez et du tableau arrière prévues dés le 15 février.

 

4 commentaires

  1. Participer à ce projet doit être passionnant . Je vous souhaite d’y prendre beaucoup de plaisir et d’obtenir le meilleur résultat possible avec mes meilleurs vœux .

  2. philippe Burban on

    Cher Roger,
    C’est magnifique le chantier semble bien avancer. A ce rythme, je te propose le planning suivant : la coque sera bordée fin février, retournée fin mars, quillée fin avril, pontée fin mai, peinte fin juin, matée fin juillet, mise à l’eau pour le 15 août !
    Suis admiratif, Chapeau bas.

  3. Merci Philippe ,tu es gentil, mais je dois te dire que j’avais un peu sous estimé quelques phases de la construction de la coque.: respect de la position des bauquières , façonnage du nez pour soutenir les lattes de bordés , positionnement du tableau arrière ,et pour finir, assemblage des trois.
    Aujourd’hui nous attaquons le gabarit du nez, le reste est fini et je pense que nous aurons terminé la coque fin . . . . . . .
    Malgré tout, on s’éclate vraiment, on découvre tout les jours des trucs auxquels nous avions jamais pensé.
    Le plus difficile, c’est la coque, créer son volume, ça on ne l’a jamais fait, il y aura surement le coup du lest et de la quille a marier avec la coque, (a mon avis ,on a pas fini de se poser des questions. . . )
    une fois la coque retournée, on va se promener vitesse grand V.
    bientôt, une autre série de photos.
    Merci de t’intéresser à nous.
    Amitiés.
    Roger

  4. Fancy Free on

    Je suis très admiratif et ne peut que vous soutenir par la pensée. Un beau chantier qui va faire progresser la classe. Merci les savoyards.