Browsing: Technique

En Vue
0

Petit mémo de navigation pour le National Requin

Alors que le National 2010 se déroule à La Trinité du 4 au 7 août, et que ce haut-lieu de la plaisance accueille aussi les Voiles classiques du 14 au 17 juillet, voici quelques indications sur les particularités du plan d’eau morbihannais. Histoire de mettre tout le monde au même niveau.

En Vue
7

Avoir son Requin pour voisin de plage

Qui un jour n’a pas rêvé d’avoir son Requin juste en face de sa maison, ou l’inverse ? Ghislain, propriétaire du Requin Taol, en a rêvé effectivement. Et il l’a fait. Explications de l’intéressé. Photos à l’appui. Ghislain Viellard : Pendant de nombreuses années, je retenais un mouillage au club de Dinard pour 2 semaines en août, jusqu’au jour où ça n’a plus été possible. Alors, depuis 2006, je mets mon bateau à l’ancre, devant notre maison de famille dans la baie de Rothéneuf, entre Saint-Malo et Cancale. Cette baie se vide à marée basse, si bien que mon bateau…

En Vue
0

Quelques conseils pour réussir son mouillage forain

Du Havre à Sainte-Maxime, en passant par Dinard, Bénodet, la Trinité, Noirmoutier, la Rochelle, Arcachon, Collioure, etc., la question reste la même. Amarrer son Requin à une bouée nécessite un minimum de précaution. C’est le cauchemar de n’importe quel requiniste et plaisancier : voir son bateau aller à la côte suite à la rupture de son amarre. Et malheureusement, quelques propriétaires de Requin l’ont déjà appris à leur dépend. A Noirmoutier par exemple, le non-initié ne sait pas forcément que les bouées mises à disposition peuvent facilement couper un simple bout, après quelques heures de ragage, pour peu qu’un petit…

En Vue
0

C comme Requin

Un passionné de Requin – propriétaire potentiel – nous a écrit pour savoir dans quelle catégorie naviguaient nos bateaux. Eléments de réponse pour mieux s’y retrouver dans une législation qui a beaucoup changé.

En Vue
1

L’art de l’échouage

Ce sont des questions souvent posées : comment échouer son Requin dans de bonnes conditions ? Faut-il le laisser se coucher ou faut-il utiliser un équipement spécifique ? Eléments de réponse. Comme pour la plupart des bateaux classiques, l’échouage du Requin est chose peu aisée. La première idée est d’installer une béquille de part et d’autre de la coque. Des fixations sont prévues sur la plupart des modèles en bois, à proximité des cadènes. A marée basse, le Requin se cale alors sur ses béquilles et sur son nez, qui lui sert de troisième point d’appui. Malheureusement, il se murmure…